La liste verte

Standards

Les standards de la Liste Verte identifient des aires protégées qui présentent une planification, une gouvernance et une gestion équitables et efficaces permettant d’obtenir des résultats satisfaisants de conservation de la biodiversité et d’équités sociales avec les bénéfices associés.

Pour atteindre ces objectifs, les Standards de la Liste Verte sont organisés en quatre « piliers robustes », comme illustrés dans la Figure 1.

Trois piliers reposent sur :
1) des éléments clairs de gestion de l’aire protégée basés sur les connaissances de toutes les valeurs qui peuvent être affectées par la gestion
2) des systèmes équitables de gouvernance, conçus pour inclure, respecter et prendre en compte les intérêts de toutes les parties prenantes concernées
3) la gestion efficace mise en place permet d’atteindre les objectifs de l’aire protégée sur le long terme.

Le quatrième pilier (ou “chapeau”) définit les caractéristiques du programme de la Liste Verte, nécessitant la réalisation des objectifs de l’aire protégée en termes d’équité sociale et de succès de la conservation des valeurs naturelles.

Structure générale

standards

Figure 1: Les quatre piliers des standards de la liste verte

Hiérarchie des normes

Chacun des piliers des standards de la Liste Verte sont associés à un certain nombre de « Critères ». Les critères correspondent aux exigences auxquelles doivent répondre une aire protégée pour figurer dans la Liste Verte.

Les critères ne sont pas définis afin d’être directement utilisés pour l’évaluation sur le terrain. Chaque critère est associé à un certain nombre « d’indicateurs » qui décrivent en détail les exigences spécifiques qui doivent être respectées dans un contexte juridique ou une situation géographique particulière pour démontrer la conformité avec le critère.

Les indicateurs sont accompagnés d’exemples de “Moyens de vérification” potentiels : les sources ou informations auxquelles l’évaluateur peut s’attendre à avoir accès et / ou les activités que l’équipe en charge de l’évaluation peut s’attendre à entreprendre afin de vérifier que chaque indicateur est atteint. Les moyens de vérification ont pour objectif d’apporter de la transparence aux gestionnaires et évaluateurs des aires protégées.

Liste des critères de la liste verte

Pilier 1 : PLANIFICATION ROBUSTE
Critère 1.1: Mise en avant des valeurs fondamentales de conservation
Critère 1.2: Définie pour protéger les valeurs clés sur le long terme
Critère 1.3: Comprendre les menaces et les défis auxquels sont confrontées les valeurs clés
Critère 1.4: Comprendre les impacts socio-économiques de la protection
Critère 1.5: Création équitable

Pilier 2: GOUVERNANCE ÉQUITABLE
Critère 2.1: Gouvernance légale, équitable et efficace
Critère 2.2: Participation à la planification
Critère 2.3: Transparence et prises de décisions partagées
Critère 2.4: Plaintes, conflits ou griefs

Pilier 3: GESTION EFFICACE
Critère 3.1: Existence d’un document de gestion (ou autre document équivalent)
Critère 3.2: Gestion des ressources naturelles
Critère 3.3: Gestion des critères sociaux
Critère 3.4: Gestion des menaces
Critère 3.5: Gestion mise en œuvre pour le public et pour d’autres activités autorisées au sein de l’aire protégée
Critère 3.6: Mesures objectives de réussite
Critère 3.7: Surveillance et évaluation
Critère 3.8: ressources

Pilier 4: CONSERVATION RÉUSSIE
Critère 4.1: Les objectifs de conservation sont atteints
Critère 4.2: Les impacts sociaux sont pris en compte
Critère 4.3: Réponses a minima adaptées aux défis de la conservation

Ce travail a été validé par le comité de pilotage international puis par le groupe de référence national (Standards – juin 2014 – VF).

Enfin, pour qu’une aire protégée soit éligible à la liste verte, celle-ci doit correspondre à un certain nombre de standards de qualité (à définir).