Nos

autres sites

liens

Commission Aires protégées

///Parc national de Guadeloupe
­

Les sites

Parc national de Guadeloupe

Description

Le parc national de la Guadeloupe forme un ensemble de territoires protégés de haute valeur patrimoniale. Créé en 1989, il était au départ composé d’une zone centrale, zone protégée où les agents du Parc (les gardes-moniteurs) assuraient une mission de police et d’éducation à l’environnement et où plusieurs équipements et aménagement entretenus étaient à la disposition du public (aires de pique-nique, Maisons du Parc, traces et sentiers…).

A côté de cette zone centrale, se trouvait une zone périphérique composée de trois communes (Pointe-Noire, Bouillante, et Vieux-Habitants) où l’établissement public gestionnaire du Parc s’attachait à promouvoir un développement durable, c’est à dire fondé sur le respect et la valorisation du patrimoine naturel, culturel et paysager.

Le Parc national était également gestionnaire de la Réserve naturelle du Grand Cul-de-Sac marin.

Un Parc élargi

Depuis la loi d’avril 2006, le Parc national de la Guadeloupe, comme tous les Parcs nationaux français, connaît un nouvel élan, une nouvelle ambition. Le Parc en effet a aujourd’hui vocation à devenir un véritable territoire de projets, fondé sur une vision partagée, administré avec davantage de démocratie dans ses priorités et ses missions.

Après une enquête publique, le Parc national a élargi sa zone d’influence.

La zone centrale qui ne concernait qu’une partie de la forêt de la Basse-Terre constitue aujourd’hui le « cœur » du Parc qui comprend aussi les territoires de l’ancienne Réserve du Grand Cul-de-Sac marin, les îlets Kahouanne et Tête-à l’Anglais, ainsi que la partie marine des îlets Pigeon.

Mais le Parc concerne aussi désormais 21 communes de la Guadeloupe : toutes les communes de la Basse-Terre (16 communes) plus 5 communes de la Grande-Terre situées autour du Grand Cul-de-Sac marin : Anse-Bertrand, PortLouis, Petit-canal, Morne-à-l’Eau, Les Abymes. Ces 21 communes constituent ce qu’on appelle la « zone d’adhésion » du Parc national.

Des valeurs patrimoniales exceptionnelles

Le parc national de la Guadeloupe est l’un des espaces protégés français les plus diversifiés. Les dix espaces géographiquement distincts classés comme cœurs sont représentatifs de la quasi-totalité des écosystèmes de la Caraïbe. Le parc national de la Guadeloupe tire de ses espaces naturels classés en cœur une part importante de son caractère. Celui-ci repose à la fois sur des éléments matériels, notamment un riche patrimoine volcanique, biologique, paysager et culturel objectivement décrit, spécifique mais fragile, ainsi que sur des éléments immatériels, incluant ce qui suscite le respect, l’émotion, la spiritualité, un imaginaire particulier et une capacité de ressourcement.

Actualités

Deux lamantins de Singapour partent repeupler leur espèce en Guadeloupe

AFP Deux lamantins vont quitter Singapour pour la Guadeloupe dans le cadre du premier programme mondial de repeuplement de cette espèce déclarée éteinte au début du XXe siècle dans le département français d'outre-mer, a annoncé [...]

Carte d’identité

Caractéristiques

  • Création:
  • Superficie: ha
  • Catégorie UICN:
  • Code WDPA:

Consultation des parties prenantes en vue de la procédure de réinscription : questionnaire